Environnement

Etat des lieux et analyse

Les questions environnementales sont la première préoccupation des français concernant les municipales. Une municipalité a des responsabilités importantes en ce domaine et une marge d’action forte. Ezanville est une ville de taille moyenne qui pourrait être très agréable mais elle est fortement impactée par les nuisances dues à la proximité de Roissy et cernée par des axes de circulation dense. Le projet du terminal 4 devrait multiplier les vols qui pourraient atteindre + 40% ce qui est insupportable en termes de nuisances sonores, particulièrement de nuit. Des actions ont été menées cette année par les élues d’opposition : motion et articles dans le journal municipal, tracts à la gare pour diffuser la motion contre le T4 et contre la privatisation d’ADP. 

De plus, la dégradation de la ZAC qui voit les commerces disparaître et se transforme en sinistre friche commerciale dégrade encore l’environnement. 

Il est à noter que rien n’a été entrepris par les municipalités précédentes. 

Des actions autour du vélo ont été proposées et organisées par la commission pour sensibiliser les habitants et améliorer la visibilité de notre liste sur ces questions. 

Les enjeux 

Combler le retard considérable de la commune sur ces questions : 

  • Aménager la ville pour offrir un cadre de vie amélioré, faire face aux enjeux climatiques en terme de transport, d’énergies, d’urbanisme, de qualité de l’eau et de l’air, favoriser l’implantation et le partenariat avec des associations actives sur ces questions, informer, sensibiliser, mobiliser ses concitoyens et former les citoyens de demain. Mener des actions en direction des scolaires, des centres de loisirs, du personnel communal, sensibiliser et informer les habitants. 
  • Concernant le T4, récemment 67 maires de communes de l’ile de France de tous bords politiques ont écrit une lettre au président Macron pour refuser le T4. Le combat n ‘est pas perdu : l’exemple de l’abandon de l’aéroport Notre dame des landes et plus récemment d’Europa City doit nous conforter dans la mobilisation. Il faut que la prochaine municipalité soit plus offensive et se mobilise et mobilise les habitants contre ce projet.

Propositions

Plusieurs thèmes sont transversaux et concernent aussi l’urbanisme. 

Roissy, se mobiliser contre le T4 

  • Informer régulièrement les habitants dans des réunions de suivi du projet. Adhérer à l’Advocnar et mener des actions, ( motions, courriers, interventions…) en concertation avec d’autres communes mobiliser les ezanvillois contre ce projet.
  • Faire pression pour interdire les vols de nuit Imposer un plafond de mouvements annuels (450 000) Nous sommes en PGS (plan de gêne sonore ) et ne bénéficions pas de remboursement des travaux d’insonorisation. 

La ZAC 

  • Plaine vallée prendra sans doute la main sur ce dossier mais la future municipalité se doit de proposer un projet. La municipalité garde le droit de préempter tout ou partie des terrains et le droit de délivrer un permis de construire. Une concertation des habitants est souhaitable. Compte tenu de la baisse d’activités des zones commerciales, on peut s’interroger sur l’opportunité d’un projet de grandes enseignes. Une zone d’activité artisanale n’est pas possible sur une grande partie du terrain compte tenu d’une zone de captage d’eau qui doit être protégée. Le projet pourrait être la construction d’ un éco quartier avec une zone mixte d’habitat et d’activités : petits immeubles, salles d’activités sportives, culturelles ou écologiques compatibles une partie pourrait être arborisée sur la zone de captage ainsi qu’en bordure de la N1. Etudier une partie en jardins partagés bio Un sentier pédestre et planté, bordé d’une piste cyclable pourrait traverser les terrains et relier le quartier de la justice aux Bourguignons en passant par la coulée verte ; cela permettrait de désenclaver le quartier de la justice. 

Les circulations douces 

  • Donner une place au vélo et aux piétons afin de réduire la circulation automobile pour des petits trajets particulièrement polluants, en aménageant des circuits pédestres et cyclistes Identifier des axes importants et les sécuriser vers les écoles, le collège, la gare, la forêt, le Complexe de la Prairie, le lycée …matérialiser des circuits. On peut réduire la Vitesse automobile : (ville 30), définir des bandes cyclables, une signalétique, équiper la ville avec des arceaux pour parking à vélo dans ces endroits : Commerces, le complexe de la prairie, la poste, les écoles, agir pour mettre en place des parkings à vélo sécurisés à la gare en concertation avec la SNCF. 
  • Former les scolaires à la sécurité routière en incluant des parcours à vélo en partenariat avec l’éducation nationale, les centres de loisirs . associer les scolaires à une signalétique sur la sécurité. 
  • Favoriser l’implantation d’ une structure ou d’une association, agissant dans ce domaine et créer un lieu ressource de réparation ou d’ entretien de vélos.
  • Créer un événement festif et familial avec une Fête du vélo, avec parade de vélos décorés.
  • Créer un parcours pédestre culturel à travers la ville . Par exemple une thématique sur les monuments du patrimoine disparu (cartes postales anciennes ) ou sur la botanique (arbres remarquables et plantes avant qu’ils de disparaissent. 

Économie d’énergie 

  • Une convention de partenariat pourrait être passée avec une association pour aider les habitants en situation de précarité énergétique à maîtriser les économies d’énergie. 
  • Une étude pour optimiser les dépenses énergétiques des bâtiments communaux, Une sensibilisation auprès des scolaires avec un partenariat éducation nationale et des associations pour apprendre les bons gestes. 

Restauration scolaire 

Depuis ce tout début d’année, il y a de nouvelles bonnes résolutions obligatoires en matière de restauration scolaire en terme d’information aux usagers sur l’acquisition de produits du commerce équitable, sur de gaspillage alimentaire, l’ interdiction des bouteilles plastiques et d’ustensiles à usage unique, mais ce n ‘est qu‘en 2025 ou 2028 que seront bannis les contenants alimentaires de cuisson de réchauffe ou de service en matière plastique. 

  • Proposer du bio et du local progressivement et en totalité dans 5 ans (Actuellement l’association Plaine de vie ne produit pas suffisamment pour fournir pour la restauration scolaire ) Des rencontres avec les agriculteurs et éventuellement des aides incitatives pour atteindre le zéro phyto pourraient en motiver certains qui pourraient bénéficier du marché de la restauration scolaire. Renégocier le contrat ou changer de fournisseur pour introduire davantage de bio et de local, des repas végétariens, lutter contre le gâchis alimentaire en proposant des animations à l’école, mener une politique plus volontaire pour bannir les emballages plastiques avant 2025. 

Lutte contre les pesticides 

  • Aller vers une commune zéro phyto La loi impose déjà aux communes de ne plus utiliser de pesticides pour les terrains communaux (vérifier que c’est bien le cas à Ezanville) mais il reste l’agriculture et les jardins privés. Une sensibilisation : information auprès des jardiniers privés avec des incitations au compostage (en partenariat avec le Sigidurs ) une fête des jardins des actions auprès des scolaires Des rencontres avec les agriculteurs : aide , achats de produits Favoriser des rassemblements comme « nous voulons des coquelicots » 

L’eau 

L’eau à Ezanville est très chère et le taux de nitrates assez élevé Nous avons actuellement un contrat avec Véolia . La compétence devait être reprise par la communauté d’agglo Plaine Vallée mais le Maire a fait voter le CM pour un rattachement au syndicat Nord Ecouen regroupant des communes rurales . Actuellement il y a 2 prélèvements en aval et en amont de la nappe phréatique. 

  • Renégocier le contrat, veiller au cahier des charges ou étudier d’autres possibilités comme la mise en régie. 

Déchets et décharges sauvages 

  • Agir pour supprimer les décharges et dépôts sauvages, notamment au Rû de Vaux et dans différents endroits signalés. 
  • Procéder au ramassage et ne pas laisser la décharge s’installer.
  • Concertation avec les habitants Sensibiliser les scolaires, ramassage de printemps , utiliser des caméras, mobiliser la police municipale ? 

Abattoirs 

  • Veiller au respect de la réglementation, améliorer la signalisation. être vigilant sur les nuisances olfactives notamment. Le passage (appartenant à Nexity ) devrait être ouvert suite a une décision du tribunal.

Autres

Terrain à dépolluer en face du collège friche industrielle avec des fûts enterrés. 

Créer en relation avec des associations de protection ( LPO, etc ) un observatoire de la vie sauvage.